Graoully (2007)

Pour saxophone soprano, saxophone alto, clarinette, clarinette basse, cor, tuba, 2 violons, alto, violoncelle, mandoline, accordéon, piano, percussion
Durée: 
8’40

Création le 2 mai 2007 dans le cadre de « Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007 », par le Luxembourg Sinfonietta sous la direction de Marcel Wengler.

Le Graoully (de l’allemand « Graulich », c’est à dire effrayant) terrorisait les habitants de la ville de Metz en Lorraine. Ce dragon vivait dans les marécages de Saint Symphorien et de l’Ile du Saulcy.

En l’an 280, un prêtre chrétien appelé Clément arriva de Rome. Pour obtenir la christianisation des habitants de Metz, ce prêtre noya le Graoully dans la Seille, grâce à son écharpe en l’enroulant autour de la bête. Il devint le premier évêque de Metz.

Lorsque Marcel Wengler m’invita à écrire une pièce pour les solistes du Luxembourg Sinfonietta, dans le cadre du projet Luxembourg et Grande Région, Capitale culturelle européenne 2007, je me suis souvenu de cette légende messine. Le symbole du dragon, si riche en imaginaire, influence la conception musicale de l’œuvre, évocation sonore de ces principes ambivalents.

Je remercie vivement Marcel Wengler, compositeur et chef d’orchestre aux multiples talents, président de la section luxembourgeoise de la Société Internationale pour la Musique Contemporaine, directeur musical du Luxembourg Sinfonietta, de son invitation qui m’a permis cette évocation symbolique du Graoully

François BOUSCH