Talea Tempore (1992)

Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, percussions, harpe, piano, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse
Durée: 
10’

Création le 12 mai 1992 dans le cadre de la 5° Biennale de l’Essonne, Salle de la Terrasse à Gif-sur-Yvette (91), par l’ensemble Sine Qua Non sous la direction de Nicolas Brochot, et en Espagne, à Madrid, dans le cadre des concerts de la Casa de Velasquez. La création Suisse eut lieu dans le cadre des Journées pour la Nouvelle Musique à Zurich par l'ensemble S. sous la direction de Jurg Henneberger.

Talea Tempore est écrit pour un ensemble instrumental de quinze solistes.

C'est la première fois depuis de nombreuses années que je n'ai pas fait appel si peu que ce soit aux moyens électroniques.

Dans cette œuvre, j'ai essayé de mettre en valeur le rythme sous différents aspects. En tant que tel comme expression du temps ; mais aussi de façon sous-jacente en couches de taleae qui émergent sous diverses formes-matières de souffles et de résonances. Ces taleae résultent du pavage magique hexagonal de Clifford W. Adams, véritable essence de l'oeuvre, élément unificateur de l'évolution spectrale et rythmique.

François BOUSCH

 

Sélection / Prix: 
Pièce sélectionnée par la section française de la Société Internationale pour la Musique Contemporaine pour l’envoi aux World Music Days 2001 à Yokohama au Japon.