Sources Vives (1985)

Pour 12 voix solistes, flûte, clarinette, cor, violoncelle, piano, claviers électroniques, 2 Ondes Martenot, guitare électrique, percussions, sons fixés et dispositif
Durée: 
20’

Création le 20 mars 1985, Centre Pompidou à Paris, par l’Ensemble de l'Itinéraire et le Groupe Vocal de France, sous la direction de Michel Tranchant. Dispositif : Augusto Mannis et François Bousch.

 

Sources Vives

Le monde symbolique extrêmement riche des arcanes majeures du Tarot, réseau inextricable de relations subtiles, donnera quelques clés pour mieux percevoir Sources Vives.

Cette pièce essaie d’être une synthèse de pièces précédentes ayant exploré chacune un aspect d’une recherche amorcée voilà plus de dix ans.

En 1981 Forces Vives tentait une approche de ce que j’appelle la triple relation imbriquée de la matière, de l’espace et du temps. En 1982, Spirales Insolites explorait dans cette même voie la transformation du son instrumental. Pluie-lumières (1983) abordait la même problématique avec des instruments électroniques.

Aujourd’hui, Sources Vives, est une nouvelle étape de cette quête et fait appel aux moyens réunis du Groupe de Musique de Chambre Expérimental (transformation du son instrumental classique), de l’Ensemble d’Instruments Electroniques et du Groupe Vocal de France, palette sonore aux multiples facettes.

La prochaine halte devrait permettre d’affiner, grâce aux moyens informatiques, les domaines combinés de l’espace et de la matière. Le chemin est toujours aussi passionnant, riche d’embûches et de surprises, il conduit peut-être vers l’œuvre totale (?), opéra futur, associant image et son dans leurs expressions plurielles (vidéo, musique, chorégraphie, mime…).

François BOUSCH

 

Commande de l’Etat