Paysage Magnétique (1981)

Pour flûte et sons fixés
Durée: 
3’50

Création en juin 1981, par les élèves du Conservatoire de Boulogne-Billancourt.

Paysage Magnétique

Cette pièce, commande du C.N.R. de Boulogne Billancourt, écrite à la demande d’Alain LOUVIER, essaie de mettre en valeur certaines particularités de la flûte utilisées fréquemment dans la musique aujourd’hui :

Jeu avec l’embouchure seule, sons sifflés (whistle tones), montage de la flûte, doigtés spéciaux changeant la couleur du son, sons harmoniques impliquant un contrôle précis de l’embouchure et de la pression de l’air, son non tempérés, trilles de couleur de son (sorte de bisbigliando), jeu avec des articulations rythmées, improvisation trillée sur un ostinato rythmique d’articulations, souffle et passage du son au souffle, bruits de clés, sons « pizz », chant simultané au son joué, utilisation de la cavité buccale comme résonateur recouvrant l’embouchure avec modification de la longueur du tube par les doigtés.

Ces différents aspects peuvent être accessibles au débutant si ils sont abordés sous forme de jeux et étudiés par imitation (tradition orale semblable à celle vécue en Orient). La partition devrait donc servir beaucoup plus au professeur qu’à l’élève, et n’être qu’une référence et un aide-mémoire (au moins dans un premier temps).

Il serait particulièrement intéressant que le professeur engage les élèves à développer leut écoute, leurs réflexes et leur créativité, en organisant dans le cadre d’un travail collectif, des jeux préparatoires à l’étude de cette pièce. Les élèves se familiariseraient ainsi avec ces techniques avant d’affronter les enchaînements puis la simultanéité avec la bande.

François BOUSCH

 

Commande du CNR de Boulogne-Billancourt (France)
Editeurs: 
Editions Heugel