Solo instrumental ou vocal avec dispositif électronique et/ou sons fixés

Sirènes (2004)

Pour clarinette basse et sons fixés.
Durée: 
13’03

Création le 18 juin 2004, Musée de l’Image à Nice, par Claude Crousier et Michel Pascal de la version pour clarinette basse, échantillonneur et sons fixés. Œuvre incluse dans le spectacle «Beyond» du Studio Instrumental.

 

Cette œuvre a été écrite à la demande de Claude Crousier et Michel Pascal, cofondateurs du Studio Instrumental, sur le thème du voyage.

Comment interpréter ce thème si souvent présent dans la littérature et les mythes anciens ? Je suis parti d’un son fantastique que Claude Crousier m’a joué à la clarinette basse et qui m’a fait pensé à la sirène d’un bateau entrant ou sortant d’un port. Ce son magique et riche a engendré la pièce sur le plan formel et sonore. Peu à peu, le décor se précise, et le voyage commence. Le son engendre une modulation. Celle-ci se transforme en bruits et percussions qui se résolvent en souffles. Le voyage sonore se poursuit autour de ces pôles. Il se terminera dans le chant des sirènes chères à Ulysse.

Cette œuvre est le résultat de la convergence de talents créatifs et musicaux.

Nous avons, dans un premier temps, exploré avec Claude Crousier le potentiel sonore inhabituel de la clarinette basse. Puis, Pascal Gobin, nous a permis d’enregistrer de nombreux sons qui se retrouveront ensuite sur la partie fixée de l’œuvre. Enfin, Michel Pascal a réalisé une version avec échantillonneur !

Cette œuvre est dédiée à Claude Crousier, Pascal Gobin et Michel Pascal, en toute amitié, et à tous les amoureux de cet instrument magnifique : la clarinette basse.

François BOUSCH

 

Commande du Studio Instrumental

Cristal (1987)

Pour Ondes Martenot et sons fixés
Durée: 
8’

Création le 30 juin 1987 dans le cadre du concours pour l’obtention du 1er Prix par les étudiants du CNSM de Paris.

CRISTAL pour Ondes Martenot et bande magnétique, est une mélodie accompagnée basée  sur des  spectres  enchevétrés ayant une harmonique commune, texture complexe aux multiples couleurs.

Cette oeuvre utilise des modes de jeux particuliers aux Ondes, (ruban, quart de tons, léger décalage du clavier sur un sol 0 provoquant une ample résonance...) elle laisse à l'interprète le choix des timbres en relation étroite avec ceux de la bande.

Cette dernière accompagne les mélismes des Ondes, multiples facettes du cristal traversé de lumière.

François BOUSCH

 

 

Commande du CNSM de Paris
Editeurs: 
Editions Transatlantiques

Espace-Temps (1981)

Pour basson transformé par un synthi AKS-EMS et sons fixés
Durée: 
9’40

Création en 1981, Radio France, par Jean-Pierre Seguin, basson et François Bousch, dispositif.

Espace-Temps, hommage à Stravinsky, est écrit pour basson, transformé ou non par un dispositif maîtrisé par l'interprète, et bande magnétique, dont les principaux éléments ont été enregistrés par Jean-Pierre Seguin dédicataire de l'œuvre.

La transformation de l'instrument porte essentiellement sur deux aspects : le spectre harmonique (transformation par filtrage), l'inharmonicité (modulation en anneau).

Les moyens électroacoustiques tentent de donner à l'instrument une dimension temporelle et spatiale inhabituelle : perception du temps sans cesse renouvelée par les avatars successifs des éléments mélodiques : perception de l'espace, par le jeu de réapparitions tantôt nettes tantôt floues enveloppant l'instrument et le public dans une spirale mouvante.

Ces variations dans l'espace et dans le temps se désagrègent peu à peu jusqu'à se dissoudre dans le son final (ultime note grave de l'instrument) sorte de bruit coloré résumant l'essence de l'œuvre.

Comme de nombreuses partitions, Espace-Temps est le fruit d'un long travail de collaboration avec les interprètes. Parmi eux je voudrais remercier particulièrement Jean-Pierre Seguin qui a commandé cette œuvre et en a enregistré les principaux éléments fixés sur la bande magnétique, et Alexandre Ouzounoff qui a contribué à sa révision par son ouvrage "Actuellement le basson", son exigence du détail lors des corrections ultimes et son amical soutien.

François BOUSCH

 

Editeurs: 
Editions Salabert

Passé Composé (1977)

Pour guitare électrique transformée par un synthi AKS-EMS et sons fixés
Durée: 
13’30

Création le 4 juillet 1977 dans le cadre des Rencontres Internationales d’Art Contemporain de La Rochelle, par François Bousch, guitare électrique et dispositif.

Passé Composé

Pour guitare électrique, synthétiseur et bande magnétique deux pistes.

Je reçois la « vision auditive » de l’œuvre avant de l’écrire ; j’affine ensuite cette sensation première jusqu’à la préciser dans les moindres détails. Ainsi est né Passé Composé, mais ici j’ai gardé la matière brute de ma « vision auditive » en guise d’introduction ; la musique émanant de cette matière sonore en mouvement, prenant corps peu à peu jusqu’à s’établir en équilibre : l’œuvre est née du processus de sa naissance !

Le son de la guitare électrique est transformé par le synthétiseur, puis par les différentes pédales habituelles à cet instrument, ceci permet des sonorités encore plus intégrées à celles des sons électroniques de la bande ainsi qu’une possibilité supplémentaire d’espace (près, loin) et de présence.

François BOUSCH

 

Commande des RIAC de La Rochelle

Ondes cristallisées IV (1977)

Pour orgue et sons fixés
Durée: 
10’

Création le 6 avril 1977 dans le cadre du Festival de Royan, Eglise Notre Dame de Royan, par Szigmund Szathmary, orgue et François Bousch, diffusion des sons fixés.

Ondes Cristallisées IV

 

Les différentes versions d’Ondes Cristallisées sont une prospection du temps. Il m’a paru intéressant de traiter un même problème avec différentes formations ayant un instrument commun : l’Orgue, et pouvant se combiner pour en créer d’autres, donnant ainsi à chaque version un éclairage nouveau. Voici les différentes versions qui ont été envisagées :

  • Ondes Cristallisées pour orgue seul
  • Ondes Cristallisées I pour orgue et voix
  • Ondes Cristallisées II pour orgue et Ondes Martenot
  • Ondes Cristallisées III pour orgue, voix et Ondes Martenot
  • Ondes Cristallisées IV pour orgue et sons fixés.

Seules les versions orgue seul, orgue et Ondes Martenot, et orgue et sons fixés ont été réalisées.

François BOUSCH

 

Commande du Festival de Royan
Syndiquer le contenu