Ensemble pour trois instruments avec ou sans dispositif électronique et/ou sons fixés

Wei Tsi (2008)

Pour clarinette, percussion et piano
Durée: 
7’50

Création le 1er juillet 2009 à l’église du Bouclier à Strasbourg par L’ensemble Accroche note.

 

Roger Tessier, compositeur à l’immense talent et ami de longue date, m’a sollicité pour écrire une courte pièce à l’occasion d’une journée qui lui était consacrée. Ainsi est né Wei Tsi, pour clarinette, percussion et piano.

« Wei Tsi » est le soixante quatrième signe du I Ching, dernier du livre des transformations, et qui signifie « avant l’accomplissement ». Il est formé de deux trigrammes. K’an, « l’insondable, l’eau », en dessous et Li « ce qui s’attache, la flamme », au-dessus. A la lecture du poème de René Char, « Commune présence »,  j’ai été frappé par la proximité du propos avec l’interprétation du symbole chinois, cette convergence venant conforter ma propre démarche.

Je remercie Armand Angster et l’ensemble Accroche Note, interprètes de la création mondiale de l’œuvre, pour leurs précieux conseils.

François BOUSCH

 

Face au Vent (2007)

Pour soprano, saxophone alto et violoncelle
Durée: 
5’

Création le 23 juin 2007, dans le cadre du Festival Franco-anglais de poésie, par l’ensemble Spirale de Marc Sieffert.
Poème de Max Rippon

Face au vent

À Emmanuelle HURET in memoriam (2014)

Ce magnifique poème de Max RIPPON, nommé « Vivante », est issu d’une expérience originale de sculpture sur prose à l’initiative de Jacques Rancourt, dans le cadre du 30° Festival Franco-anglais de Poésie, en juin 2007.

Il s’agit de réaliser un poème à partir de mots tirés au hasard d’un texte en prose écrit par une autre personne, article de journal, extrait de nouvelle…

Cette idée m’en a suggérée une autre ! partir d’une œuvre en cours d’écriture et prendre au hasard des éléments puis d’en faire une mélodie à partir du poème de Max RIPPON. Le jeu de miroir était ainsi démultiplié.

La création eu lieu le 23 juin 2007 à l’Institut Hongrois, par l’ensemble Spirales de Marc SIEFFERT avec Laure CHAUVRIS-DARBON, soprano ; Marc SIEFFERT, saxophone alto et Lucie DELVILLE violoncelle. Juin 2007

Je dédie cette œuvre à Emmanuelle HURET en souvenir de son engagement intense et des moments partagés au sein de l’École Nationale de Musique et de Danse de la Ville Nouvelle d’Evry (aujourd’hui CRD d’Évry Centre Essonne). Mai 2014

François BOUSCH

Vivante

Encore là

Face au vent

Tourments et mort au bout…

Pluie drue dans mes veines

Envie de pleurer

Sarcasmes

Dérision

Max RIPPON

 

Fragments (2016)

Pour mezzo-soprano, saxophone alto et piano
Durée: 
6'

Création le 11 juin 2016, dans le cadre du Festival Franco-anglais de poésie, par l’ensemble Spirale de Marc SIEFFERT 

Poème de Claude HELD

Ange Lumière (2016)

Pour mezzo-soprano, saxophone alto et piano
Durée: 
4'30

Poème de François BOUSCH

Le risque de l'espérance (2009)

Pour Récitant, saxophone soprano et piano
Durée: 
5'

Création le 19 juin 2010 dans le cadre du Festival Franco-anglais de poésie à la Maison des Pratiques Artistiques en Amateur (MPAA), par Damien TOP, récitant, Marc SIEFFERT, saxophone et Christine MARCHAIS, piano.
Dédiée à Marc SIEFFERT et Christine MARCHAIS. 

Poème d'Anne BIHAN

Abîmes Insondables (2016)

Pour deux percussions et accordéon
Durée: 
12'

Pour deux percussions et accordéon
Durée : 12’
Création le 12 janvier 2017 au CDR d’Évry, dans le cadre de la journée des ensembles Aleph et K/D/M consacrée au compositeur, par l’ensemble K/D/M, Victor HANNA et Jean-Baptiste BONNARD, percussions et Anthony MILLET, accordéon
Commande de l’ensemble K/D/M 

Que nous sommes… (2013)

Pour mezzo-soprano, saxophone alto et piano
Durée: 
5'40

Poème de Jacques RANCOURT

Création le 8 juin 2013 à l'espace "59 Rivoli" à Paris, dans le cadre du 36° FESTIVAL FRANCO-ANGLAIS DE POÉSIE, par l'ensemble SPIRALES de Marc SIEFFERT

 

Que nous sommes

Poème que nous sommes

sensibles aux ondes courtes et aux coups de tonnerre

poèmes de nous-mêmes

entrés par la sortie et quittant sans quittance

nous promenons nos âmes au cœur des villes

mais nous nous allongeons sous des soleils couchants

 

Poèmes comme nous sommes

arrimés à nous-mêmes dans l’espace incertain

poèmes de nos ombres

catapultés sous la ligne de flottaison

nous revenons hanter la vie comme de simples passants

de simples résurgences de l’infini verbal

Jacques RANCOURT

 

Interprète: 
Ensemble SPIRALES : Anne LE COUTOUR, mezzo-soprano, Marc SIEFFERT, saxophone alto et Christine MARCHAIS, piano

Balançoire (2014)

Pour Mezzo-soprano, saxophone alto et piano
Durée: 
4'05

Poème de Shizue OGAWA, traduction Jacques RANCOURT avec la collaboration de l'auteur. 

Création le 12 juin 2014 dans le cadre du 37° FESTIVAL FRANCO-ANGLAIS DE POESIE, par l’ensemble SPIRALES de Marc SIEFFERT

 

Balançoire

Le ciel s’approche

une montagne bouge

un étang flotte

et coule

Mes cheveux s’envolent

la tête me tourne.

 

Les chaînes se tendent

se

détendent.

L’une d’elles

se

casse.

Shizue OGAWA

Traduction Jacques RANCOURT

 

Interprète: 
Ensemble SPIRALES : Anne LE COUTOUR, mezzo-soprano ; Marc SIEFFERT, saxophone alto et Christine MARCHAIS, piano

Avouer (2011)

Pour Ténor, saxophone soprano et piano
Durée: 
4 mn

Poème de Brigitte GYR

Création le 18 juin 2011 à Paris, dans le cadre du 34° FESTIVAL FRANCO-ANGLAIS DE POÉSIE par l'ensemble Spirales de Marc SIEFFERT

 

Confessions

Avouer

l’étreinte interdite dans l’eau trouble de la mare

avouer

son étroite demeure notre demeure
de porche nocturne

avouer

ce rêve de toi à moi consumé la fièvre d’un chemin empaillé et la rosée
qui au matin nous mouilla

avouer

la mort du chaton bleu dans la clairière doigté maladroit
sur un clavier

avouer

la mélancolique poussière de l’avouable

l’inavouable gaieté du geste impur 

Brigitte GYR

 

Interprète: 
Ensemble Spirales : Damien Top, ténor ; Marc Sieffert, saxophone ; Christine Marchais, piano.
Syndiquer le contenu